Elizabeth Vidal

  • Management
    Général

http://www.elizabethvidal.fr/

Une voix stratosphérique, une personnalité atypique

Une carrière mondiale de soprano colorature dans des répertoires allant du baroque à l’opéra romantique

Elizabeth Vidal, entrée à l’école de chant de l’Opéra de Paris à 17 ans, est une des artistes les plus précoces de sa génération. À 22 ans, elle donnait son premier récital au cloître du Festival d’Aix-en-Provence et y débutait dans Ariane à Naxos de Strauss aux côtés de

Jessie Norman. Elle entrait tout aussitôt pour 3 saisons dans la troupe de l’Opéra de Lyon où on lui offrait entre autres rôles, celui de Nanette de Falstaff sous la baguette de John Eliot Gardiner, Glauce du Medea de Cherubini, Laoula de L’étoile de Chabrier, Rosine du Barbier de Séville de Paisiello, Blonde de L’enlèvement au sérail, Adèle de La chauve-souris

« Son étourdissante capacité virtuose… Son aisance scénique, son timbre pur et des aigus triomphants… » (citation Alain Duault, « L’événement du Jeudi »), la positionne à l’interna­tional comme une des meilleures spécialistes des rôles de soprano colorature (Zerbinette d’Ariane à Naxos, Lakmé de Delibes, Olympia des Contes d’Hoffmann, La reine de nuit de

La flûte enchantée de Mozart, Manon d’Auber…)

Les scènes mondiales l’accueillent dans ce répertoire (Covent garden, BBC Proms de Londres, Lincoln Center de New-York, Arènes de Vérone, Staadtssoper de Vienne, Opéra de Hambourg, konzerthaus de Berlin, Maestranza de Seville, Fenice de Venise, Santiago du Chili, Grand théâtre de Genève, Opéra de Toronto, Grand Florida Opera de Miami, Théâtre de la Monnaie de Bruxelles…) auprès des chefs les plus prestigieux (John Eliot Gardiner, Richard Bonynge, Semyon Bishkov, Armin Jordan, Horst Stein, Manuel Rosenthal, René Jacobs, Jean-claude Mal­goire, Michel Corboz, Jeffrey Tate, Alain Lombard, Serge Baudo ou Michel Plasson…)

Un goût pour la recherche et la rareté : de nombreux enregistrements dont la plupart consa­crés à la découverte d’oeuvres oubliées

Elizabeth Vidal enregistre de nombreux d’ouvrages lyriques :

L’Enfant et les Sortilèges avec Armin Jordan (Erato) ainsi qu’avec Alain Lombard (Auvidis)

Scylla et Glaucus avec John Eliot Gardiner

L’Amant Statue de Dalayrac en création mondiale (Chants du Monde)

– le rôle-titre du Manon d’Auber (Chants du Monde)

La Flûte enchantée et Carmina Burana avec Paul Kuentz

– Frasquita dans Carmen aux cotés de Roberto Alagna ( EMI), Thaïs avec l’Orchestre National de Bordeaux et Yves Abel aux côtés de Renée Fleming et Thomas Hampson (Decca)

Romances et chant d’oiseaux (mélodies françaises rares avec la pianiste Suzan Manoff et le flutiste Philippe Bernold chez Naïv)

Airs et duos d’amour de l’opéra Français (Forlane – Prix Massenet de l’Académie Internatio­nale du Disque)

D’amour et de nostalgie (mélodies françaises rares chez Harmonia Mundi)

– DVD d’Orphée aux enfers d’Offenbach à la Monnaie de Bruxelles (rôle d’Euridice)

Récital d’Airs à coloratures de l’opéra français (Talent record)

Elizabeth travaille régulièrement avec la maison Opera Rara avec laquelle elle partage ses recherches sur les musiques oubliées :

– rôle-titre de Ginevra Di Scozia de Giovanni Mayr en live à l’Opéra de Trieste

– La Fée du Cendrillon de Pauline Viardot

Airs rares d’Offenbach avec le London Philarmonic

Avec cette même maison, Opera Rara, dans le domaine de la mélodie, elle enregistre deux albums :

Il primo dolce affanno (compositeur français/italien)

La serenata

Tous ces enregistrements sont plébiscités par la presse spécialisée internationale.

En 2015-2016, sera publié Espagne de rêve ou rêve d’Espagne (Boléros, Séguedilles et Haba­neras) avec le pianiste Dalton Baldwin et le flûtiste Philippe Bernold.

 

Dés les années 95, ses nombreuses prestations télévisées font d’elle l’une des artistes les plus populaires de sa génération.

Plébiscitée lors des émissions de Jacques Martin, elle devient l’interprète privilégiée du pro­gramme de grande écoute du dimanche après-midi «Le monde est à vous» et est l’invitée principale d’une dizaine d’émissions «Musiques au coeur» d’Eve Ruggieri. Ses prestations live sont aussi très fréquemment diffusées lors des «Nocturnales» de France 3.

Nommée deux fois aux Victoires de la Musique (1991 et 1995), elle est également élue en Italie en 2000 «Meilleure soprano colorature de l’année» par un comité de critiques présidé par le musicologue Antonio Gualerzi.

Une démarche audacieuse de popularisation de la musique classique et de l’art lyrique.

En 2013-2014, elle commence la saison en assumant une version personnalisée de la

Marseillaise face à une quarantaine de chefs d’Etat pour l’ouverture des jeux de la Francopho­nie.

Elle initie sa collaboration avec le label Mercury-Universal pour créer le personnage très mé­diatique de la Cantadora (Elizabeth revisitant un répertoire classique à travers une lecture electro-pop, avec un arrangement de Philippe Uminski).

Cela lui vaudra d’être confrontée – et pas à son désavantage – aux plus grandes têtes de pont du monde télévisuel: Laurent Ruquier, Natacha Polony, Michel Drucker, Stéphane Bern…

Son extraordinaire sens de la repartie fera que, d’évidence pour France 2, Elizabeth doit être la personnalité féminine qui représente la musique classique lors la création de la nouvelle émission « Prodiges ». Le programme proposé en « prime time », qui révèle de nouveaux jeunes talents, sera suivi par 4,7 millions de spectateurs, record absolu pour un sujet sur la musique classique.

Une très grande pédagogue 

Elizabeth, au coeur d’une carrière en plein essor, a accepté à l’âge de 35 ans, le poste de

professeur au Conservatoire de région de Rueil-Malmaison par passion pour l’enseignement.

Depuis 15 ans, elle enseigne à travers le monde et a donné de nombreuses master-classes notamment à :

Le conservatoire de Saint-Pétersbourg

L’université EWHA (Séoul, Corée)

L’université Hanyang (Séoul, Corée)

L’université Kyung Hee (Séoul, Corée)

L’université Sookhang (Séoul, Corée)

Young Artists Program de l’Opéra de Miami

Le conservatoire de Rueil-Malmaison

Le conservatoire de Nice

Depuis 2008, elle est professeur de chant au Conservatoire National de Région de Nice et depuis 2010, elle est consultante en technique vocale au Bolchoï (Moscou).

Reconnue comme professeur par les grandes institutions étrangères, elle a créé en France, dans le département des Alpes-Maritimes, un Centre d’Art Lyrique de la Méditerranée (C.A.L.M) tout à fait innovant où elle est entourée de prestigieux collaborateurs qui témoignent de leur attachement à ses méthodes pédagogiques.

En collaboration avec l’association «Musiques au coeur du Médoc», elle fonde dans les plus prestigieux châteaux à vins du Medoc, en compagnie de Dalton Baldwin, de Michel Plasson et de son mari André Cognet, un concours de chant consacré à la valorisation du patrimoine musical français. Ce concours a d’ors et déjà attiré plus de 14 nationalités.

Ainsi, Elizabeth Vidal a réussi jusqu’à aujourd’hui à mener à travers le monde deux carrières de front, celle d’interprète et celle de pédagogue.

Elizabeth vient d’être nommée Chevalier des arts et des lettres en Juillet 2015.

Print Friendly, PDF & Email

B2P Management - Agence Artistique - Paris / Pleuven - Lieu-dit "Ancien Presbytère" - 29170 - Pleuven

Tél : +33 (2) 90 94 25 51 - Mél : b2pconcerts@gmail.com

Création site : Imagic2015

¤